Notre ami Polo dignement enterré mardi 16 Décembre 2015 !

 

Merci Frère Siloine !

Merci d’avoir redonné à Polo sa dignité !

Merci d’avoir introduit Polo dans sa demeure éternelle !

  polodignemententerre3

Grâce au frère Siloine de la paroisse saint Laurent , si proche des pauvres sur la ville d’Orléans , nous sommes heureux ce soir d’avoir entouré de notre mieux celui qui est parti rejoindre la maison du père de façon si tragique … nous laissant quelque part orphelin !

polodignemententerre1

Ton sourire  , Polo , nous manquera vraiment tous  !

Tant à la médiathèque qu’au café ou dans les rues d’Orléans

Nous garderons tous de toi ce beau sourire qui  nous faisait tant de bien !

Merci à toi Polo

polo au cafe2 le 20 dec 2014

Puisse le Père t’accueillir dans son royaume d’Amour avec tous les pauvres qui n’ont aucune méchanceté dans leur coeur !

Puissent ceux qui sont chargés de la vie sociale à Orléans prendre toutes dispositions afin que les SDF soient reconnus avec une égale dignité que chacun de nous !

polodignemententerre2

Avant la bénédiction du corps et la dépose des beaux bouquets de fleurs

Geneviève de Bellegarde nous a lu cette belle prière de l’abbé Pierre

qu’il a essayé de mettre  durant en oeuvre toute sa vie  !

Avec l’abbé Pierre dont le regard ressemble tant à celui de Polo 

nous continuerons à croire …qu’un monde meilleur est possible !

abbe-pierre

« Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.
Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.
Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.
Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre.
Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité.
Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.
Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.
Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.
Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.
Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse.
J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter…
Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés. »